Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fusion avec Saint-Etienne Métropole

  • Nautiform

    Nos concitoyens ont le droit de connaitre le compte-rendu de gestion de Jean-Claude Schalk depuis l'entrée du Nautiform à Saint-Etienne Métropole. Il en est de même pour le bilan de son mandat en tant que Vice-Président de Saint-Etienne Métropole.

    Cliquez sur le lien ci-après pour voir l'article en grand :article.jpg

     

    nauti.jpg

  • Un Flop annoncé de la ligne STAS Numéro 39 !

    stas.jpgLa société de transport STAS vient de faire part de ses résultats a SEM concernant l'exploitation de ses nouvelles lignes de transport sur notre commune.

     Avec seulement 340 passagers, la STAS considère que la ligne 39 dediée aux entreprises ne fonctionne pas !

     Lors de la réunion publique de décembre 2013, jean-claude Schalk, Maire et Vice président de SEM, avait répondu a notre question que toutes les simulations avaient été faites et ne souhaitait pas répondre a nos inquiétudes face a la NON consultation des entreprises.

     Force est de constater une fois encore qu'il est nécessaire d'écouter les différents acteurs du terrain pour élaborer des projets cohérents.

     Ainsi, nous demandons qu'une consultation soit organisée auprès de l'ensemble des acteurs pour le transport de leur collaborateurs, n'oublions pas tout de même que la principale ressource est la taxe transport payée par les entreprises de plus de 9 salariés....

  • Lettre info de l'association des habitants de la CCPSG

    Chère Madame, Cher Monsieur,

     

    1 –L’intégration de notre ville dans Saint-Etienne Métropole nous oblige à rester vigilant sur les décisions en cours et à venir.

     

    2 – Dans le cadre de l’emploi et du développement économique de notre ville, nous avons interpelé Mr Maurice Vincent, président de Saint-Etienne Métropole, et apporté  notre soutien aux entrepreneurs notamment en faveur du lissage de la taxe transport auxquels ils sont dorénavant assujettis depuis l’intégration d’Andrézieux-Bouthéon à la SEM.

    En effet, avec les réformes des collectivités et de la taxe professionnelle au profit de la nouvelle CFE (cotisation foncière des entreprises), de nombreuses entreprises nous ont fait part de leur inquiétude devant la forte augmentation de cette nouvelle taxe notamment pour les petites entreprises.

    Quant aux entreprises de + 9 salariés, celles-ci sont depuis le 1er janvier 2013 assujettis à la contribution versement transport. Cette toute nouvelle taxe est destinée à financer les transports en commun et est versée aux autorités organisatrices de transports à savoir la SEM en ce qui nous concerne. Pour rappel, elle représente 1,8% de la masse salariale, et elle va rapporter chaque année plus de 4 millions d’euros pendant que le coût d’investissements pour les 3 nouvelles lignes de la Stas en direction de Saint-Etienne est de 2,9 millions d’euros.

    C’est pourquoi nous avons soutenu les chefs d’entreprises dans leur action de lisser cette taxe sur 5 années afin de limiter les coûts et favoriser le maintien de l’emploi dans nos entreprises.

     

    Encore une fois, nous restons à votre écoute, et renouvelons nos vœux pour vous et vos familles.        

                                                                                    

    Le président : Sylvain Salla

  • Discret - Article paru sur politique 42

     

    Difficile de dire que Jean-Claude Schalk, le nouveau vice-président de Saint-Etienne Métropole est prolixe au sein du conseil communautaire de Saint-Etienne Métropole. Lors de ses deux premières séances de présence, le maire d’Andrézieux-Bouthéon n’a pas pris la parole alors que plusieurs dossiers concernaient sa commune.
     
    Patrick Françon
  • Association des habitants de la CCPSG * lettre info N°5

    Le 8 décembre 2012,                                                              Objet : lettre info n°5

     Chère Madame, Cher Monsieur,

     Vendredi 30 novembre s’est déroulée au théâtre du parc une présentation par SEM des compétences mises en place à partir de 2013 et des nouvelles taxes pour financer ces nouveaux services.

     En préambule, Monsieur Le Maire a cru opportun de répondre avant même que la question lui soit posée  pourquoi cette information tardive n’avait  pas fait l’objet d’une proposition de projet à la population signe  d’une démocratie locale ?

     A ceci la réponse tout aussi inattendue du Maire : ”il n’y avait pas matière,  je ne connaissais  le projet que depuis peu et je ne disposais pas de tous les éléments  pour le présenter aux Andréziens-Bouthéonnais “

     1ière inquiétude : Andrézieux-Bouthéon englouti

    En effet, notre première  inquiétude se fonde sur ce  passage en force pour être absorbé par  SEM, sans recul et sans aucune vision d’avenir : pour preuve, le Maire regrette de ne pas avoir pu intéresser les jeunes de notre commune à cette décision.

     2ième  inquiétude : les transports

    Mr Vincendon, Vice-président, chargé du budget à SEM confirme que la taxe transport de 1,8% appliquée à l’ensemble des entreprises de notre commune rapportera à SEM 4 millions d’euros suivant leur simulation (sachant que le montant des ventes des tickets représente 30% des recettes).Le coût estimé des 3 nouvelles lignes en direction d’Andrézieux-Bouthéon sera de 2,9 millions d’euros. La différence permettrait-elle de combler le déficit de la STAS ?……

     On retiendra l‘absence de réponses de nos élus sur les nouvelles nuisances occasionnées par les bus toutes les 30 minutes en centre ville (place du Forez notamment).

     De plus, aucune  étude sur le nombre de personnes concernées  par l’utilisation de ces 3 lignes n’a été réalisée à ce jour ; les élus  attendant la mise en place pour effectuer des  ajustements :  faut- il espérer que les résultats seront à la hauteur de leur simulation !

     3ième inquiétude : un avenir économique incertain dû à la perte d’attractivité de  notre commune

    Mr Vincendon n’a malheureusement pas répondu à nos questions concernant la taxe foncière d’entreprise (CFE) qui sera appliquée à nos commerçants, artisans et industriels.

    En effet, techniquement, la hausse des cotisations  pour une petite entreprise inférieure à 100 000 euros de chiffre d’affaire sera de 47%. Elle sera de 361% pour une entreprise  dont le chiffre  d’affaire est supérieur à 100 000 euros.

    Cette nouvelle pression fiscale est importante à deux titres :

                - notre commune perdra un de ses atouts majeurs, son attractivité au profit des collectivités voisines pratiquant des taux plus bas,

                - les entreprises installées sur notre territoire pourraient être incitées à délocaliser leurs activités.

     Ainsi, nous demandons aux  élus de SEM de  revoir cette  copie comme leur l’a demandé le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac : “les collectivités ont fortement augmenté le montant de la cotisation minimum, maintenant que celles-ci se traduisent par une augmentation  des montants réglés par les contribuables, elles s’étonnent.”

     4ième inquiétude :  la taxe ménage (taxe d’habitation et taxe foncière)

    Lors de la présentation de l’impact des impôts locaux en intégrant SEM  (+40 euros par an) Monsieur Le Maire nous propose d’annuler cette hausse en modifiant le taux de la part communale, ceci après les avoir augmentées de 24 % sur 2 ans.

    Nous déplorons qu’aucun engagement de SEM et d‘Andrézieux-Bouthéon ne  soit pris pour une stabilité des impôts locaux à venir.

     5ième inquiétude  : NAUTIFORM

    Mr Vincendon nous a rappelé l’intérêt de Nautiform pour SEM mais ne nous a pas parlé d’investissement comme l’avait envisagé la  CCPSG  pour remettre l’équipement dans une activité permettant une exploitation sans un déficit chronique de 700 000 euros par an.

    Mr Le Maire nous a confié que si Nautiform  revenait à la commune, le montant du déficit nous serait restitué.

    Est-ce-que 2014 verra le retour de Nautiform dans notre gestion communale  (puisque SEM n’a pas la compétence pour gérer cette piscine) avec  en cadeau les investissements à réaliser (environ 4 millions d’euros) à la charge des Andréziens-Bouthéonnais ?

    Nous attendons des engagements fermes de la part de Mr Vincendon.

    C’est bien sur un sentiment d’incertitude et d’incompréhension que sont restés les Andréziens-Bouthéonnais ; nous restons donc sur notre faim et les inquiétudes demeurent. Notre association demeure plus que jamais vigilante et mobilisée pour défendre les habitants d’Andrézieux-Bouthéon car ce sont quand même eux les premiers concernés.

     Le président : Sylvain Salla