Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Quand les actes plaquent les belles paroles…

    Comme chaque année, le rallye du Forez s’est tenu à Andrézieux-Bouthéon le week-end du 4 juin. Cette manifestation accroit mon sentiment d’une politique environnementale (entre autre) n’ayant plus aucun sens. Remarquez, à t’elle déjà eu un sens ? Je pense qu’elle peut être résumée par l’énorme flop du pseudo Eco-quartier des Terrasses, promis comme « exemplaire » en terme de durabilité. La blague…

    Rappelez-vous, au lancement de l’Agenda 21, en 2011, monsieur le Maire exprimait dans les colonnes du fascicule d’explication, je cite, « […] c’est en adoptant des comportements plus respectueux de la nature et des autres que nous devons évoluer […] ». Son adjoint délégué à l’environnement surenchérissait en évoquant « […] Le développement durable est une question de santé publique, santé morale, santé physique, santé de la planète etc […] ». Mais suite à ces propos je m’interroge, je ne suis pas le seul, et ça me semble légitime.

    Ma question est la suivante ; monsieur le Maire, monsieur l’adjoint, un rallye automobile est il compatible avec le respect de la nature et de la santé publique ? Personnellement j’ai déjà une idée de la réponse.

    Je ne remet pas en question cette manifestation sportive qui est synonyme de convivialité. J’étais présent à ce rendez-vous et si nous faisons abstinence des douces effluves de la station d’épuration, l’ambiance générale était agréable.
    Seulement une fois de plus, je constate des mots, des paroles, qui sont à contre-courants des actes, ici, sur le volet environnemental.

    Je terminerai par une nouvelle citation de notre bon magistrat ; « […] J’aimerais que notre jeunesse […] s’approprie cette démarche et en soit vecteur […] » (Agenda 21, JC Schalk, sept 2011).

    Monsieur le Maire, monsieur l’adjoint, pour ma part j’ai 21 ans. Jamais je ne m’approprierai cette démarche absurde que vous prônez, jamais je ne serai vecteur de telles inepties.

    Robin

  • Leçon du jour, le ridicule ne tue pas ....

     

    Les affaires politiques de notre commune me laissent souvent un goût amer d’où ma contrariété car j’aime ma ville… 

    Donc changeons-nous les idées et jouons ensemble si vous le voulez bien.
    Dans la liste suivante, quel est l’intrus??

    Etihad Stadium, Stadium de Toulouse, Millenium Stadium, l’Envol Stadium, Yankee Stadium Stadium de Lille, Beaver Stadium, Wembley Stadium.

    Un indice tout de même; - il plombe la moyenne des places assises -
    Bien vu! « l’Envol Stadium »

    Plus sérieusement, qu’elle est la personne qui à choisi ce nom??? Il faut me le présenter il doit avoir un certain goût pour la plaisanterie!!… et peut être posséder une pointe d’orgueil. Je dois avouer que la justification d’un tel nom m’échappe.
    Nous ne sommes ni en terre anglophone ni classé comme métropole Française. Certains en on seulement la prétention.
    D’autre municipalités auraient choisies cette occasion pour rendre hommage et saluer une personne forte de leur cité. Mais pas de ça chez nous malheureux!

    Nous sommes une fois de plus dans une pseudo-vitrine promotionnelle de la ville tout à fait insupportable. Elle n’apporte absolument rien à l’ensemble de la communauté, si ce n’est une dépense inutile pour un projet aussi démesuré que notre « Envol Stadium ».

    « L’humilité est le contrepoison de l’orgueil » disait Voltaire.

    R....

  • Quand unanimité et individualité font paire ....

    Quand unanimité et individualité font paire.

    Le complexe sportif de la Gouyonnière, comptant 5000 places (de quoi accueillir la moitié des andréziens bouthéonais) dont 3000 assises est sorti de terre.
    Dans un communiqué officiel de l’ASF datant du 22 avril 2016, nous pouvons lire « le maire de la commune Jean Claude Schalk a dévoilé le nouveau nom que portera le nouveau stade de l’ASF : l’Envol Stadium ».
    Toujours dans ce même communiqué, « Une bonne idée qui à fait l’unanimité! ».
    Alors cherchons « unanimité » dans le dictionnaire, « Il désigne le fait qu’un groupe de personnes soit du même avis concernant un sujet, une question donnée ».
    Mais peut on savoir qui est ce « groupe de personnes »? Les 120 personnes réunis au salon VIP pour cette occasion ou le premier étage de la mairie?

    Comme d’habitude, les habitants qui on participé au financement de cet équipement municipal optionnel avec 2 millions d’euros supplémentaires sur les 5 millions prévus, on juste le devoir de payer et le droit de se taire.
    « il a couté un peu plus cher que prévu » (Jean Claude Schalk, le pays.fr, le 10/12/2015), oui, certes, un petit peu plus… on est plus à deux millions prêt.

    Encore un bel exemple de démocratie participative. Tous ce que l’équipe en place à décidément du mal à cerner. Je ressens de nouveau une forme de « communautarisme municipale » si vous me permettez l’expression. Cette impression est très personnelle mais je ne pense pas être le seul à ressentir cela.

    J’ai pris ici le nom du stade pour illustrer mon sentiment, car c’est d’actualité. Mais les exemples sont nombreux.
    Je me permet également de rappeler aux andréziens-bouthéonais que les séances du conseil municipal sont accessibles au public. Un conseil cependant, munissez-vous de votre Petit Robert (je parle du dico). Il y a des jours ou la définition de « démocratie » pourrait vite vous échapper.

    R....