Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

    JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE * 31è EDITION 20 ET 21 SEPTEMBRE 2014

    Cliquez sur le lien ci-dessous et cherchez l'erreur entre le Château de Versailles et  le Château de Bouthéon  !!!!

     

    journées patrimoine 2014.pdf

  • Marre du gaspillage !

    blog.jpegUn énième fait de gaspillage de l'argent publique, de notre argent, s'est fait noter sur le quartier des Terrasses, notamment rue Barthélémy Thimonier.  

    Des arbres à 350 - 450 € pièces (prix pépinière HT) ont été plantés au mois de janvier 2013. Une trentaine d'entre eux a aujourd'hui péri et a donc été supprimée par les services techniques. Ce fait nous rappelle la plantation de l'avenue de Montbrison et Saint-Etienne où là aussi, des végétaux à 200 – 250 € pièces avaient été plantés et une vingtaine d'entre eux avait été arrachée durant l'été 2012 et remplacée. Même constat place du Forez, certains des 14 Merisiers Blancs ont été remplacés un certain nombre de fois déjà.

    Quand vous multipliez le prix à l'unité par le nombre de végétaux plantés puis arrachés et ensuite remplacés, que vous ajoutez la main d'œuvre pour exécuter ces travaux et tous les frais engendrés par l'utilisation des divers matériels et matériaux, nous arrivons très vite à une somme exorbitante répercutée aux contribuables.

    Nous nous posons des questions sur les choix politiques de notre Maire et de son adjoint au Développement Durable concernant notre patrimoine arboré,  essentiel à la qualité de notre cadre de vie à tous.

    C'est affligeant voire révoltant de constater autant de gaspillage et aussi peu d’intérêt à la dépense des deniers publics. Cela ne se constate pas que pour la plantation d'arbres, mais également dans la construction de grands équipements (CABL, complexe sportif de la Gouyonnière, médiathèque, golf...) dont nous ne sommes pas convaincus de leur pleine utilisation et donc de leur rentabilité.

  • Non aux entreprises locales! ???

    Pour faire suite à une précédente brève, nous voulons rebondir sur la participation de notre commune à l'économie locale. En effet, nous pourrions qualifier ces actions de passables.

     

    Le dernier exemple en date est le remplacement d'arbres sur notre ville justement. Après avoir été plantés puis arrachés, certains de ces végétaux ont été remplacés par des sujets provenant tout droit des Pays Bas, d'une énorme entreprise horticole nommée NAKTuinbouw, sur la commune de Roelofarendsveen, à plus de mille kilomètres d'Andrézieux - Bouthéon.

    Nous condamnons cette démarche que nous qualifions d’irresponsable et de complètement stupide (le mot est faible). Nous avons entendu dire qu'un adjoint au développement durable a été nommé parmi les élus de l'équipe majoritaire. Mais à priori, ce ne sont que des bruits de couloirs, des rumeurs non fondées...

     

    Autres constats incompréhensibles, Monsieur Schalk est fier d’être à la tête “d'une PME forte de 280 salariés(discours pour la cérémonie des vœux 2014).

    Il est vrai que le Centre Technique Municipal réalise un excellent et très gros travail, dans tous les domaines. Nous ne pouvons pas le nier. Mais les entreprises de notre commune et celles limitrophes, on en fait quoi? Enormément de corps de métiers sont représentés aux services techniques ce qui fait que la municipalité traite souvent elle-même ses chantiers.

    Beaucoup d'artisans rencontrés durant la campagne des municipales nous ont fait part de leur mécontentement de n'être jamais sollicités et choisis par la municipalité. D'autres ont aussi pointé du doigt ces entreprises, toujours les mêmes d'ailleurs qui interviennent sur tous les chantiers de la commune... Leurs interrogations sur ce sujet peuvent est être en effet légitimes.