Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • article politique 42 du 28/01/2013


    hervc3a9-reynaud-2012.jpgConseiller communautaire, Hervé Reynaud s’interroge sur la pertinence de désigner un 23e vice-président à Saint-Etienne Métropole suite à l’arrivée de deux nouvelles communes. Le conseiller invoque des raisons budgétaires et de gouvernance ainsi que la création d’une nouvelle instance, l’entente intercommunale.


    source :http://politique42.wordpress.com/

  • AG de l'association familiale d'ANDREZIEUX-BOUTHEON

    Samedi 19 janvier 2013 a eu lieu l'AG de l'association familiale d'ANDREZIEUX-BOUTHEON

    Bilan moral et financier  adopté à l'unanimité devant une assemblée de 60 personnes

    CHANTAL THIVOLE regrette que la municipalité s'oppose à la tenue de sa principale manifestation (vide grenier) sur la pelouse des bords de loire ( risque de détérioration du site ) alors que tout se passe bien depuis 10 ans et que le prochain concours hippique risque d'y être organisé. FAMILLE DE FRANCE donne un satisfécit à l'association pour son dynamisme .

    Une soirée repas dansant sympathique concluait la journée .

  • Un virage dangereux

     

    BV.jpg

    Débutés en mars 2011, les travaux de l'avenue de Montbrison - Saint Étienne se sont terminés ce mois d'août 2012 après une interminable année de trous et bosses, de quoi faire râler les automobilistes et leurs amortisseurs.

    Il est vrai que cette rénovation de la voirie, des réseaux humides et l'enfouissement des câbles électriques et téléphones étaient essentiels. Mais la municipalité aurait pu  rendre ces travaux moins pénibles pour les automobilistes et riverains. En effet, il est rare de voir une rénovation de rue qui dure plus d'un an avec en prime des bosses et nids de poules par dizaines.

    Début novembre, la nouvelle avenue faisait déjà parler d'elle avec un premier accident dans le virage se trouvant à hauteur du bâtiment anciennement "bar PMU". Ce virage était déjà décrit comme dangereux par certains automobilistes à cause de sa courbe extrêmement serrée.

    Comme prévu, une nuit où le mercure passa en-dessous de 0°C, un véhicule léger descendant de l'avenue direction le pont de la Loire a glissé sur une plaque de verglas, faisant un tête à queue et finit sa course sur le trottoir d'en face contre un tilleul tout juste planté.

    Un accident heureusement sans gravité, mais qui démontre la dangerosité de ce virage. Cela dit, même par de bonnes conditions de circulation, nous sommes toujours surpris par la fin du virage particulièrement mal conçue.

    Le danger de cette courbe s'explique par une route rétrécie en largeur et un couloir au milieu marqué au sol qui permet l'entrée dans la rue perpendiculaire (rue des Marronniers).

    La municipalité a négligé la sécurité des automobilistes au profit d'immenses trottoirs où il circule quelques rares piétons.

    Cette configuration de la voirie confirme malheureusement la politique de la ville ; agir puis réfléchir .

    À propos de sécurité, aucun marquage routier n'a été réalisé sauf aux intersections et passages piétons. Peut être dans un souci d'économie??

  • Andrezieux - Bouthéon, ville à 3 fleurs

     

    vf.jpg

      Les membres du jury du Concours National des Villes et Villages Fleuris (CNVVF) ont confirmé le classement de la commune dans la catégorie des villes à 3 fleurs sur une échelle allant de 1 à 4 fleurs. Un petit clin d'œil à Saint - Galmier qui est la seule commune de la Loire à avoir obtenu 4 fleurs ainsi que la distinction maximum, la Fleur d'Or.

        L'association CNVVF créée en 1901 est présidée par le Ministre de la Culture. L'inscription des villes est totalement gratuite. Elle a pour but de valoriser les espaces paysagers dans les villes et villages de France Métropolitaine et Outre Mer.

    Le jury est composé essentiellement de professionnels de l'aménagement paysager, de la production horticole, de l'environnement et du tourisme mais également des élus ou des habitants et des journalistes.

    Les différents critères sont la valorisation de la commune par le fleurissement, le mode de gestion mis en place pour entretenir ce patrimoine en respectant la biodiversité, l'entretien et la qualité des équipements communaux (bâtiments, mobiliers urbains, signalisation...), la propreté des espaces publics, la gestion et la cohérence des aménagements paysagers suivant les lieux de la commune.

     

    Alors félicitations aux équipes du pôle espaces verts d'Andrezieux - Bouthéon

    et à son responsable pour ce travail de qualité qui est reconnu

    par une association d'ampleur nationale.

  • histoire d'arbres ...

     


    arbres2.jpg 

    Précédemment, dans une brève, nous évoquions la plantation de platanes et tilleuls le long de l'avenue de Montbrison et de Saint - Étienne. En effet, nous vous avions interpelé sur la provenance du végétal et sur sa plantation.

    Mais voilà que ces arbres en question, plantés sur l'avenue au début de l'année 2012 (devant la  Police Municipale notamment), n'ont pas supporté leur mise en place.

    Il est vrai qu' il n'était pas très judicieux de planter ces végétaux au mois de janvier surtout par les températures négatives record qui ont traversé la France à cette époque..

    La municipalité ne s'en est pas inquiété plus que ça.

    La plantation d'un végétal se fait en automne ou printemps.

    Au final, ce sont 23 platanes à 250€ l'unité (estimation de professionnels du paysage) provenant d'une pépinières allemande et hollandaise qui ont du être arrachés....

    Ils ont à ce jour été remplacés par d'autre platanes avec la même estimation de prix mais nous n'avons pas d'indication sur leur provenance. Il faut espérer que la municipalité ait fait preuve de lucidité et de bon sens en pensant au développement économique local durable (comme l'indique l'Agenda 21 instauré par Monsieur le Maire) et qu'elle a acheté ces végétaux dans une pépinière française, voire de départements limitrophes.

    Même constat place du Forez. Plantés en novembre 2007, 5 des 14 merisiers blancs ont déjà été supprimés et quatre autres montrent des signes de faiblesse. Nous ne sommes pas en situations d'expliquer pourquoi ils ne résistent pas, mais nous portons des soupçons sur le nombre important de branches cassées. Les plaies des branches ne cicatrisent pas et un parasite peut faire périr l'arbre. Ils ont été remplacés depuis peu.