Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Aménagement de l'avenue de Montbrison et de l'avenue de Saint–Étienne

    br-ve.JPGLa municipalité a décidé de planter 160 arbres le long de toute l'avenue ce qui peut être un très bon choix dans le cadre d'une action pour l'environnement.

         Ce qui nous préoccupe, est la variété choisie, l'emplacement et la provenance du végétal en question. Des Platanes d'Orient (Platanus orientalis Platanacées « minaret ») et des Platanes d'Occident (Platanus acerifolia Platanacées) ont été plantés tout le long de l'axe routier. Ces arbres ont besoin d'espace pour se développer au niveau du système racinaire et aérien. Le responsable des espaces verts de la ville de Lyon a affirmé que les platanes ne sont plus des arbres appropriés pour l'alignement aux bords des axes routiers urbains. A Andrézieux–Bouthéon, le tronc des arbres est planté à 82 cm de la chaussée. Ce qui est très près de la voirie. Le feuillage va être très vite en contact avec les véhicules volumineux comme les poids lourds qui viennent livrer les différents commerçants sur l'axe, les lignes de bus du Conseil Général, les transports scolaires du collège et des deux lycées de la commune. Lorsqu'une branche casse, la plaie n'est pas régulière comme si on la coupait. Il est donc plus facile pour les champignons, les bactéries ou les insectes nuisibles de pénétrer dans le végétal et de peut-être le tuer.

         La municipalité se dit préoccupée par le développement durable d'où l'instauration d'un Agenda 21 sur la commune. Le développement durable passe aussi par le « acheter local » pour faire marcher l'économie locale et réduire les émissions de CO2 causées par le transport (comme nous l'a indiqué monsieur le maire lors de réunions portant sur ce sujet).

    Les platanes d'Orient plantés sur l'avenue de Montbrison ont été achetés chez NAK Tuinbouw aux Pays–Bas. C'est à environ 1 000 km de la commune.

    Les platanes d'Occident plantés entre le rond-point Dallière et la fontaine de l'Avion ont été achetés dans une très grosse pépinière nommée Lappen, entreprise qui se trouve à Nettetal–Kaldenkirchen au nord ouest de l'Allemagne. C'est à environ 900 km d'Andrézieux–Bouthéon. Le seul point positif est la plantation des platanes entre le rond-point des Chambons et le rond-point Dallière (avenue de Saint Étienne) provenant d'une pépinière de l'Isère (enfin du « made in France »!).

         Des chênes pyramidaux (Quercus robur Fagacées « fastigiata ») auraient été plus appropriés. C'est un arbre fastigié (son port ressemble au peuplier d'Italie), sa croissance est lente mais il peut atteindre une taille raisonnable, de 10 à 12m avec un diamètre de 2m à 2,50m. Les chênes pyramidaux sont d'excellents arbres d'alignement et se portent bien dans les espaces urbains. De plus, cet arbre est bon pour la faune car il attire et nourrit les oiseaux et les papillons. On trouve ces arbres dans certaines pépinières de communes ou de départements limitrophes, ce qui crée moins de transport donc moins de pollution.           

         Dans le carde de la préservation de la biodiversité et de certaines ressources, des plates bandes de plantes vivaces (plantes vivant deux ans et plus) auraient put être envisagées le long de la voie. En effet, de plus en plus de collectivités aménagent leurs espaces verts dans une démarche de développement durable. Les plates bandes sont composées de végétaux vivaces mélangés à différentes variétés de graminées et/ou d'arbrisseaux. Il est également possible de parsemer ces espaces de quelques bulbes. Le tout donne un très bel effet décoratif. Ces aménagements durables ont beaucoup d'avantages pour les villes ; ils demandent moins d'eau et moins d'entretien. Autre atout non négligeable, on en trouve chez de très nombreux horticulteurs du département.

    Ce qui reste regrettable pour notre commune, c'est l'absence d'une véritable politique de développement durable, menee par son adjoint.

  • Fête de carnaval

    br-ve.JPGLe carnaval de la ville fut organisé comme chaque année dans le quartier de la Chapelle par le centre social le Nelumbo.

    Nous nous sommes présentés à 18h lors de l'allumage du fouga sur la place centrale de la Chapelle. L'ambiance était bonne et joyeuse dans l'ensemble.

    Nous avons pu noter (seulement) la présence de nombreux habitants de la Chapelle.

    Dommage que de la municipalité ai décidé de dédier une manifestation pour chacun des quartiers : la foire aux peintres pour Andrézieux, la brocante pour Bouthéon et le Carnaval pour la Chapelle. Quelle sera alors la manifestation sera dédiée aux Terrasses ?

    En effet, aucun autre rassemblement festif n'a eu lieu sur la commune.

    Mis à part cela, les gens présents avaient l'air content de voir un peu plus de vie que d'habitude dans les rues. Les lanceurs de feux ont allumé le fouga installé par les services techniques puis, M. Carnaval, confectionné par des élèves de différentes écoles de la commune au château de Bouthéon, s'est embrasé.

    Des danseuses brésiliennes sont venues ouvrir la dégustation de soupes, gracieusement préparées par des  personnes du foyer Aralis. Les soupes ont été cuisinées suivant les origines de chacun, ce qui est une très bonne initiative. Cela permet à ces personnes de s'intégrer dans la société, chose qui n'est pas toujours facile pour eux. Nous avons donc eu l'occasion de goûter parmi un très grand choix de potages, la soupe belge et la soupe kosovar appelé « patcha ».

    Le fouga a ensuite été maitrisé puis éteint par les Jeunes Sapeurs Pompiers du centre de secours de la commune.

    Réfléchissons ensemble pour réunir les Andréziens-Bouthéonnais à une grande fête du carnaval.

  • Michel Barnier

    Pour avancer, les citoyens ont besoin de se rassembler autour d'un grand projet, horizon moral qui attire les volontés.

  • Florence Arthaud

    L'audace première, c'est de faire des rêves différents et de se donner les moyens de les réaliser. C'est vivre sans autres contraintes que celles qu'on a décidé de se fixer.

  • Coup d'arrêt pour le grand stade

    stade.jpg

    Après le dépôt du permis de construire, deux acteurs majeurs ont émis un avis défavorable : le Conseil Général de la Loire et l'aviation civile.

    En effet, et c'était prévisible ! , le Conseil Général de la Loire est défavorable au décaissement du terrain proche de la nouvelle sortie de la A72 pour l'accès à Saint-Galmier.

    Dans un même temps, l'aviation civile est aussi défavorable à un stade de 5000 places près de l'aérodrome .......

    Sommes-nous encore partis dans une procédure qui va coûter cher à nos concitoyens comme le centre d'animation des bords de Loire........