Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Soirée dansante des amis du vieux bouthéon

    amis vieux bouthéon.jpgSamedi 5 Novembre s'est déroulée, à la salle des fêtes de Bouthéon , une soirée programmée par l'association : "Les amis du vieux Bouthéon". Soirée très bien organisée : le repas qui consistait en un couscous très garni, plus fromage et tarte était servi avec un système de coupon qui fonctionnait divinement bien. L'ambiance était chaleureuse, fort conviviale et très sympathique. Le tout agrémenté d'un orchestre qui utilisait avec ravissement l'accordéon et faisait virevolter couples et têtes. Soirée à renouveler.

  • Le quartier des Terrasses, un quartier pas si écolo que ça...

     Jean Claude Schalk, maire de la commune à dit « Le projet d'aménagement urbain Les Terrasses d'Andrézieux, s'inscrit dans le contexte des préoccupations environnementales [...] » (l'Envol; Andrézieux – Bouthéon Horizon 2020).

     En allant jeter un coup d'œil sur le futur quartier en travaux, on peut très vite remarquer que cela est un peu différent .

     Des gaines électriques, des bouts de ferrailles, des sacs plastiques, des pulvérisateurs... et autres objets, ont été enseveli sous des tas de terre réalisés lors des travaux de terrassement des futures voiries du quartier.

    Une tondeuse électrique hors d'usage, des morceaux de vélos, des bouteilles plastiques, des câbles électriques, des bombes de peinture de chantier, des bouts de tuyau PVC... et autres saletés qui jonchent le sol du futur quartier sensé refléter le développement durable...

     Un autre exemple frappant, une haie de végétaux doit être plantée sur un talus pour séparer les voies SNCF du quartier. Le souci est que ce talus n'est pas en  terre végétale mais un talus de gravats avec divers objets en plastique et ferraille. Pour camoufler le tout, les camions viennent vider sur les gravats une terre soit disant "plus  propre" prise sur le  site.

     De plus, la ville, avec un Agenda 21 se dit concernée et préoccupée par l'écologie!

    PA220005.JPGPB010003.JPGPA220013.JPGPA220006.JPGPA220035.JPG

  • Saint-Etienne Métropole, la grande perdante du désengagement d'Andrézieux Bouthéon de la Communauté de communes du Pays de Saint-Galmier.

    En effet, les dotations de l'état (prévues à la baisse la crise aidant) et le fond de péréquation prévus pour Saint-Etienne Métropole seraient totalement différents si seules les communes d'Andrézieux-Bouthéon et de La Fouillouse rejoignaient Saint-Etienne Métropole.

    Quel serait alors l'intérêt de Saint-Etienne Métropole de récupérer essentiellement des charges nouvelles (centre d'animation des bords de Loire, un stade de 5000 places à la Gouyonnière et le Nautiform avec un déficit de 700 000  euros).  La nouvelle métropole ainsi constituée ne se verrait pas dotée des  8 millions d'euros de l'état. Déjà des voix s'élèvent au sein des élus de Saint-Etienne Métropole.

    Notre intérêt ? Une taxe additionnelle, plus d'impôts ;  tout cela pour quels nouveaux services ?

  • Existe-t-il encore une opposition sur Andrézieux-Bouthéon ?

    Fort de ses 63 % contre Jean-Claude Schalk au premier tour, le silence de l'opposition à Andrézieux-Bouthéon est assourdissant.

    Alors que des enjeux majeurs se profilent sous nos yeux sans aucune consultation, nous demandons la tenue d'un référendum populaire sur :

                - le désengagement d'Andrézieux-Bouthéon de la Communauté de Communes des Pays de Saint-Galmier

                - notre rattachement avec Saint-Etienne Métropole

    De source proche de la majorité municipale, leur représentant Monsieur le Maire, souhaiterait présenter une délibération au conseil municipal pour quitter la Communauté de Communes des Pays de Saint-Galmier.

    Nous devons être nombreux au prochain conseil municipal pour que l'opposition demande la consultation de la population afin que les hommes et les femmes de notre commune puissent être maître de leur destin.

  • Brève sur l'édito du Maire de notre bulletin n°145 (octobre 2011)

    Place à l'agenda 21 sur notre commune avec une seconde soirée de lancement après un premier tir raté le 15 juin 2010. L'edito de l'envol d'octobre nous montre le désavoeux du Maire à son adjoint au développement durable. En effet,Monsieur le Maire continue l'augmentation des coûts excessifs pour mettre en oeuvre les propositions de l'agenda 21. Il évoque également les pertes financières de l'impact de l'environnement sur le foncier industriel (40€/m²) et part à la chasse aux papillons! Il nous explique que les dépenses du plusieurs millions d'euros ont été dépensés et que c'est la faute des autres si nous avons dépensé sans compter (dans cette mandature on remarquera que nous n'avons jamais aucun chiffre précis et réel des dépenses...). Je propose que nous reprenions le problème à l'envers : pourquoi un CABL en zone inondable, pourquoi un stade de 5000 places, pourquoi des terrains de sport en bout de piste de l'aéroport, pourquoi les Terrasses ? Comme nous le dit notre maire, seul on avance plus vite......dans le mur, la preuve par les crapauds, les papillons, les dépenses et.... une hausse de nos impôts.

    Aujourd'hui on nous parle de la ZAIN (zone d'activité d'interêt national) et on se pose des questions 10 à 15 ans après la déclaration d'intérêt. Encore une fois, trop d'attentisme, notre ville pourrait être le moteur auprès de nos partenaires (cf multiples divergences d'opinions avec la CCPSG) pour créer de l'emploi et de nouvelles sources de revenus pour nos concitoyens. Mais travailler ensemble ce n'est pas possible à Andrézieux-Bouthéon. Monsieur le Maire, ensemble on avance plus loin. Dans notre commune, nous vivons en autarcie. Ainsi il ne faut pas nous vendre au premier venu (fusion avec Saint-Etienne Métropole) pour masquer toutes ces erreurs de stratégie.

    Un petit rappel, Monsieur le Maire, l'agenda 21 n'est pas fondé sur l'écologie mais c'est un moyen d'avenir de vire autrement pour les générations futures.

    Non, Monsieur le Maire, la méthode n'est pas la bonne et notre ville à prit beaucoup de retard, ce qui va impacter notre futur. Pour atteindre le succès, il faut être convaincu soit même du bien fondé de l'agenda 21 et nous le faire partager et non nous l'imposer.